Je choisis de ne pas me mettre en colère



La colère dont il est question, ici, n’est pas celle qui est l’expression d’une indignation. Sentiment légitime et contrôlé, dont Jésus fait preuve à plusieurs occasions, sans pécher : quand Il chasse violemment les marchands du temple, ou quand Il parle durement aux Pharisiens, par exemple.


La colère dont nous parlons, ici, est celle dont l’apôtre Jacques dit qu’elle n’accomplit pas la volonté de Dieu (Jacques 1:20), et dont Paul (Éphésiens 4:26-27) nous rappelle qu’il est indispensable de ne pas la laisser non traitée avant de nous endormir, sous peine d’inviter l’adversaire dans nos vies.


Comment faire la différence ?


L’indignation est une émotion saine et nécessaire, générée par une situation morale inadmissible. Elle ne nous domine pas, reste sous notre contrôle, et requiert une action en tant que croyant. Ex:  une violence, un abus, une mise en danger de la vie d’autrui …


La colère pure, elle, est souvent incontrôlée. Elle domine celui ou celle qui la subit. Lui fait perdre un contrôle plus ou moins important de ses pensées, paroles et actions durant le temps de son expression. Elle rend aveugle aux conséquences qui en découlent.


Pourquoi nous mettons-nous en colère ?


Souvent par une incapacité à exprimer sainement l’ensemble de nos émotions positives ou négatives, au moment approprié. Celles-ci s'accumulent donc en quelque sorte dans l’âme, jusqu’au jour où le vase déborde et tout sort sous la forme d’une explosion.


Par un manque de maîtrise de nous-mêmes, une mauvaise éducation, un environnement propice à la violence verbale ou physique, une souffrance ou tristesse excessives, un mécanisme de défense… les raisons sont multiples et varient en fonction de chaque individu.


Comment faire pour y résister ?


  • Reconnaissez votre problème !

  • Humiliez-vous et invitez le Saint-Esprit à livrer ce combat avec vous.

  • Reconnaissez et listez les situations dans lesquelles vous vous autorisez ces explosions. Comment les justifiez-vous ? (Injustice, peur, honte…) 

  • Reconnaissez l’instant dans le secret de votre cœur,  où vous avez le choix de dire oui ou non à la colère. Apprenez à le maîtriser consciemment.

  • Prenez une liste de mots qui décrivent des émotions et utilisez-les au quotidien pour exprimer ce que vous ressentez.

  • Demandez pardon à ceux et celles que vous avez blessés.

  • Ne vous découragez pas, ce combat prend du temps. 

  • Célébrez chaque victoire sur la colère. 

  • Dieu a le pouvoir, avec votre participation active, de vous en délivrer. 


La maîtrise de soi est l’un des fruits de la vie du Saint-Esprit en nous (Galates 5:22). 


Bon courage !


>>Pour apprendre davantage, nous vous invitons à vous inscrire à nos newsletters en cliquant sur le lien ci-dessous. Vous recevrez par la suite nos ressources selon les différents centres d'intérêts que vous nous avez précisés lors de votre inscription.

https://www.ericracheldufour.com/newsletter-sam


Eric Dufour