La masturbation : on en parle ? 


La masturbation, il faut oser en parler pour briser ce tabou qui a malheureusement parfois, coûté la vie à des jeunes croyants qui le combattaient sans pouvoir trouver d’aide.


La masturbation, est-elle un péché ? Non & oui ! Je ne suis pas normand, mais tout dépend de la réalité qui existe derrière ce mot. 

La masturbation est l’autostimulation des organes génitaux. Mais il ne faut pas confondre masturbation et découverte du corps. 


NB : Je veux, ici, vous renvoyer à l’excellent livre de mon épouse « Hourra pour le Va-Jay-Jay » qui traite extensivement de cette question dans l’un de ses chapitres.


Depuis le plus jeune âge jusqu’à l’adolescence, garçon ou fille, seront confrontés tôt ou tard à un mécanisme naturel qui les amènera à découvrir cette partie de leur anatomie.

Dieu nous a créés avec des organes génitaux pour que nous connaissions le plaisir. Parents, si vous surprenez votre enfant en train de les découvrir en les touchant, ne lui dites pas que cela est sale, expliquez-lui plutôt en des mots simples et sans gêne, à quoi ils servent avec des mots appropriés à son âge. 


La sexualité est la création de Dieu, pas un piège du diable. Elle est pure !

Tout petit garçon par exemple, se réveillera un matin avec son pénis dressé, voire suivi d’émission de liquide, sans comprendre ce qui lui arrive ! Qu’il puisse trouver en ses parents, une place sécurisante et bienveillante pour lui expliquer ce dont il s’agit, sans lui mettre un joug de honte et de culpabilité sur le coeur !


Ensuite, non, la Bible ne condamne pas la masturbation dans Genèse 38v9-10.

Il y est question du péché d’Onan, hors ce que Dieu punit là, est le refus par un homme de donner une descendance à sa belle-sœur veuve, en répandant son sperme au sol, pendant ses rapports sexuels avec elle.


Peut-on vivre en tant qu’adulte pleinement épanoui(e) et serein(e), sans pratiquer la masturbation? Oui, absolument !

Est-ce une catastrophe, un péché qui nous sépare de Dieu si elle se produit accidentellement ? Non, je ne le crois pas du tout. Car il s’agit aussi d’un processus naturel qui permet au corps de parfois relâcher une trop grande tension nerveuse. 


Par contre, oui la masturbation peut entraîner l’ouverture de portes vers le péché, si elle nous amène à avoir besoin de pensées érotiques avec des personnes, réelles ou pas, d’images pornographiques ... Elle peut aussi entraîner une addiction qui sera un réel handicap dans le couple, même une fois marié(e). Une tendance à l’éjaculation précoce, des difficultés à obtenir du plaisir avec son conjoint … autant de problèmes qu’il est meilleur d’éviter.

Alors, vivre sans, Oui. Mais arrêtons de terroriser des feux de l’enfer nos jeunes avec cette question. Éduquons-les plutôt à comprendre et à respecter le don de Dieu qu’est la sexualité !


>>Ce blog est un petit extrait de notre e-book « 9 Clés pour une sexualité épanouie » de la série « 60 clés pour réussir votre vie de couple ». Parfois, les rouages les plus intimes d'un mariage (intimité sexuelle) peuvent provoquer les plus grandes luttes. Notre société envoie souvent des messages erronés, décrivant la sexualité au travers d’une très large palette, la dépeignant comme quelque chose de sale ou, à l’opposé, donnant l'impression qu'elle est le seul moyen d'obtenir une félicité glorieuse que, seuls, les autres vivent. Les questions sur les pratiques sexuelles sont nombreuses. Ce livre vous donne neuf clés pour vivre une liberté sexuelle saine : https://www.ericracheldufour.com/product-page/e-book-14.


Éric Dufour