Quelle relation avoir avec des enfants devenus adultes ? 1ère partie



La semaine passée, nous avons eu la joie d’accueillir dans notre maison, nos cinq fils et deux de nos trois belles-filles. 


Ce genre d'événements pendant lesquels nous pouvons regrouper la totalité ou quasi-totalité de nos enfants n’arrivent que deux à trois fois par an. La vie a fait éclater la cellule familiale que nous avions construite avec nos fils, et il n’y a rien de triste à cela. 


Nous avons toujours eu présent à l’esprit, Rachel et moi, que nous voulions élever nos garçons pour qu’ils deviennent des hommes de foi, forts et indépendants, et même si la transition d’une saison à l’autre nous a pincé le coeur, lors du premier départ du nid, nous les regardons aujourd’hui devenir des hommes de Dieu, des maris et peut-être un jour des parents eux-mêmes, avec une vraie joie.


Pendant dix-huit années de leurs vies, Rachel et moi avons joué le rôle de Moïse dans leurs vies: leur expliquant la différence entre le bien et le mal, la limite entre les deux, et les conséquences attachées à chaque choix. Nous leur avons parlé de leur libre arbitre, et du fait qu’en grandissant, ils deviendraient leurs propres chefs, responsables de leurs actions, ne pouvant blâmer qu’eux-mêmes, et personne d’autre pour leurs choix. 


Nous étions les gardiens des lois, ceux qui tranchaient et imposaient leurs décisions. Nous expliquions, prévenions, mais aussi donnions les sanctions quand cela était nécessaire. Ils n’étaient pas libres de tout, car notre rôle était de leur enseigner le respect de leurs parents, d’autrui, des autorités, des lois et au final, de Dieu. 


Ils ont négocié, contesté, râlé, mais aussi appris à obéir. Rien de cela ne les a empêchés de devenir pour chacun d’eux des hommes différents, libres, pensant par eux-mêmes et aussi protecteurs et respectueux des libertés d’autrui.


Rien ne fut parfait, comme tout le monde, ils ont connu larmes, déceptions, et blessures, tout comme de grandes joies, des victoires, et des étapes de croissance dans leurs vies spirituelles. Ils sont toujours en construction à différents niveaux de maturité, selon leur âge, qui ils sont, et où ils en sont dans leur saison de vie.


Rachel et moi  avons été à leurs côtés, du mieux que nous avons pu, chaque fois que cela fut nécessaire. Mais aujourd’hui, ils ont tous plus de 21 ans, âge de la majorité complète aux USA. Ils sont devenus des hommes.


Quel est alors notre rôle de parents ? Quelles sont nos limites ? Quelle influence pouvons-nous encore avoir dans leurs vies ?


À suivre la semaine prochaine…


>>Pour apprendre davantage, nous vous invitons à vous inscrire à nos newsletters en cliquant sur le lien ci-dessous. Vous recevrez par la suite nos ressources selon les différents centres d'intérêts que vous nous avez précisés lors de votre inscription.

https://www.ericracheldufour.com/newsletter-sam


Eric Dufour